Home
 
Message du President du Conceil d'administration

Le CIFOR en un coup d’œil

Une vision plus large des forêts
Entretien avec le Directeur général
Les forêts en tant que ressources mondiales
Recherche sur des questions forestières nationales et régionales
De la pauvreté au pouvoir : améliorer les conditions de vie et l’administration locale
Vision d’ensemble : l’aménagement forestier intégré et durable
De nouvelles techniques mises à l’épreuve : la Forêt de recherche de Bulungan à Bornéo
Le peuple de la forêt : les Punan du fleuve Malinau
Partage de la connaissance et recherche d’un impact
Donateurs
Etats financiers
Conseil d’administration et personnel
Publications et partenaires
 
line-brown.gif (799 bytes)

MESSAGE DU PRESIDENT DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

Depuis sa création il y a huit ans, le CIFOR s’est affirmé comme une organisation de recherche digne de foi, qui s’intéresse aux forêts de la région tropicale et au bien-être des populations qui en dépendent. Le CIFOR s’est particulièrement distingué dans deux domaines. Tout d’abord, en reconnaissant le caractère multisectoriel des questions forestières, le CIFOR a mis sur pied un programme de recherche multidisciplinaire qui considère les aspects biophysiques aussi bien que socioéconomiques de l’aménagement forestier et qui répond au mieux à l’élaboration de politiques. En second lieu, le CIFOR a largement contribué aux discussions internationales en matière de politique forestière en cadrant le débat et en fournissant des analyses décisives de questions complexes et politiquement sensibles.

Conformément à son objectif initial d’être un “centre sans murs”, le CIFOR a constitué un réseau impressionnant de partenaires de recherche à travers le monde, facilitant aini le flux d’échange de connaissances et d’idées. Le style de travail en collaboration permet au CIFOR de mobiliser la riche expérience combinée de chercheurs divers pour traiter de questions complexes. Cela lui permet également de contribuer plus efficacement au développement de capacités dans de nombreux pays, et accroît les chances que les résultats des recherches du CIFOR soient largement adoptés au bénéfice des destinataires visés.

Je suis heureux de voir l’expansion récente du CIFOR dans de nouveaux domaines de recherche tels que changement climatique et feux de forêt, et l’attention portée à la diversité des types de forêt, notamment dans les pays en développement ayant des ressources forestières limitées, et où des millions de personnes en dépendent pour leur subsistance. Le travail du centre est axé principalement sur les forêts des tropiques humides et subhumides, où l’on trouve les plus vastes massifs de forêts tropicales et où les besoins de développement sont importants. Mais le CIFOR s’intéresse aussi aux problèmes des forêts et des communautés locales dans des régions à longue saison sèche. La recherche menée dans les forêts claires de miombo d’Afrique australe et dans certaines régions des Philippines et de l’Inde, par exemple, permettra de beaucoup mieux comprendre comment ces forêts sèches peuvent être aménagées pour aider à lutter contre la pauvreté et à promouvoir des moyens d’existence durables dans les pays en développement.

En lisant ce Rapport annuel qui met en lumière certains programmes récents, je pense que vous serez impressionnés par la contribution du CIFOR en vue d’obtenir des forêts tropicales plus prospères au bénéfices des millions de gens qui en dépendent.

Ce rapport marque aussi le couronnement des huit années passées par Jeffrey Sayer à la tête du CIFOR dont il a été le directeur fondateur. Il nous rappelle combien nous lui devons pour sa conduite du CIFOR dont il a fait l’institution de haute autorité qu’il est aujourd’hui. Comme il quitte son poste actuel à la mi-2001 pour aller vers d’autres tâches, j’aimerais au nom du Conseil d’administration lui dire toute notre gratitude pour le beau travail qu’il a accompli.

Jagmohan S. Maini
Président du Conseil d’administration du CIFOR

 

Top

line-brown.gif (799 bytes)

Index

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13