Last updated April 2010 
 
Imprimmer | Sitemap

Mozambique

Qu’est-ce qui détermine l’importance attribuée par les populations locales à un endroit donné du paysage dans lequel ils vivent ? Comment cela se compare-t-il aux valeurs de conservation ? Le CIFOR a demandé à une équipe du programme d’écologie des ressources tropicales (TREP, Tropical Resource Ecology Program) de le découvrir. Nous avons choisi le Park National de Gorongosa (GNP) au Mozambique comme site test car l’équipe du TREP travaillait déjà là-bas sur un exercice de planning de gestion avec les autorités du parc.

Cette étude de cas a contribué au processus de planning, en améliorant la compréhension de ce que les communautés ressentent comme étant important pour elles et en aidant à transmettre ceci aux gestionnaires du parc.

Alors que l’objectif était similaire, le TREP a développé et utilisé une approche distincte de celle utilisée au Kalimantan. L’approche consistait à d’abord développer un modèle conceptuel de la manière dont les communautés évaluent leurs paysages locaux, et ensuite à collecter des informations de terrain sur deux sites d’étude afin de confronter le modèle à la réalité. Dans un exercice parallèle, l’équipe développa des cartes de valeurs de conservation dans les deux sites basées sur des études détaillées de la végétation. Ceci n’impliqua pas de participation locale.

L’approche du Mozambique fournit une étude de cas contrastante pour des comparaisons croisées permettant d’enrichir la compréhension de la valeur du paysage. Voir ‘quelques résultats et expériences’. Le modèle de valeurs du paysage développé par le TREP est présenté sur le site de la Resillience Alliance.