Restauration des paysages forestiers et régimes fonciers au Cameroun : Acquis et handicaps

Export citation

Ce papier constitue une synthèse des acquis et des handicaps de la restauration des paysages forestiers et régimes fonciers au Cameroun. Il présente par ailleurs les engagements du Cameroun pour ralentir la déforestation et la dégradation de ses écosystèmes forestiers à travers la stratégie nationale de restauration des paysages forestiers, en lien avec les initiatives du Défi de Bonn, de l’AFR100 et de la Grande Muraille Verte.
Ainsi, sont analysées ici la faisabilité ou l’acceptabilité juridique du processus de restauration des paysages forestiers (RPF) au regard des régimes fonciers et forestiers et des droits coutumiers en vigueur au Cameroun à travers une revue de la littérature et l’analyse des législations forestière et foncière.
Il existe une relation intime entre la RPF et les régimes fonciers en vigueur au Cameroun. Cette relation est très influencée par les législations inspirées de l’héritage colonial qui n’offrent pas, en l’état actuel, des garanties juridiques suffisantes et attractives pour la propriété et la jouissance des arbres plantés ou des forêts réhabilitées aussi bien par les individus, les lignages ou les familles. En revanche, les régimes fonciers coutumiers, moins mis en exergue, semblent offrir des garanties juridiques non écrites et morales à la tenure des arbres plantés ou réhabilités dans des terres et autres espaces qui appartiennent traditionnellement à des individus/familles et lignages, et reconnues comme telles par les autorités traditionnelles légitimes et les sous-ensembles sociaux de la communauté.
Parallèlement à une stratégie nationale, la restauration des paysages forestiers dans un contexte de déforestation et de dégradation forestière accélérées, comme au Cameroun, exige la mise en place de réformes politiques et juridiques des législations foncières et forestières s’adossant sur la cohabitation paisible des droits moderne et coutumier. Cela peut être plus tangible avec une stratégie de financement claire associée à une amélioration de la gouvernance et des aspects techniques de la restauration des paysages forestiers.
Ces analyses, qui mettent en lumière les acquis et les faiblesses de la restauration des paysages forestiers au Cameroun, résultent des travaux de recherche menés par CIFOR-ICRAF et ses partenaires à travers le Projet « Restauration des paysages forestiers pour de meilleurs moyens de subsistance : sécuriser la tenure pour catalyser l’action communautaire à Madagascar et au Cameroun (BMZ-FLR) »
Download:

DOI:
https://doi.org/10.17528/cifor-icraf/009035
Altmetric score:
Dimensions Citation Count:


Related publications

Get the CIFOR-ICRAF latest news