Rapport Annuel 2021: Libérer le potentiel transformateur des forêts, des arbres et de l’agroforesterie

Export citation

En 2021, tandis que la pandémie de la COVID-19 prenait une tournure favorable et qu’un nouvel espoir naissait du lancement d’initiatives mondiales sur la restauration et l’utilisation des terres, le Centre de recherche forestière internationale et le Centre international pour la recherche en agroforesterie (CIFOR-ICRAF) a clôturé avec succès un processus de fusion de trois ans, terminant ainsi l’année avec une réserve de projets s’élevant à 430 millions de dollars ainsi que des processus régionaux, de gestion, et de recherche entièrement harmonisés.

Actuellement, le CIFOR-ICRAF génère davantage de données probantes sur le potentiel transformateur des forêts, des arbres et de l’agroforesterie. Ce rapport met en lumière certaines de nos solutions pour lutter contre cinq défis mondiaux : la déforestation et la perte de la biodiversité, le changement climatique, les systèmes alimentaires dysfonctionnels, les chaînes d’approvisionnement et de valeur non durables, et les inégalités. Parmi les réussites, l’information de politiques nationales au Pérou et au Vietnam, l’utilisation de nouvelles technologies dans le bassin du Congo et en Inde, ainsi que le co-développement de solutions avec des partenaires et des communautés en Indonésie et au Cameroun – tout ceci en prenant en compte les droits des femmes, des peuples autochtones et des communautés locales.

Un milliard et demi de personnes ont été́ mises en relation grâce au Forum mondial des paysages (GLF), qui a continué́ d’innover, notamment lors de la Conférence des Nations Unies sur le climat à Glasgow, où les sessions ont été vues plus d’un million de fois dans 140 pays. Enfin, l’initiative Paysages Résilients (Resilient Landscapes en anglais) devient rapidement un lien entre la science, le monde des affaires et de la finance, avec des projets qui sont lancés en Papouasie- Nouvelle-Guinée, en Serbie et au Brésil.

Parmi les nouveaux projets passionnants lancés en 2021, citons celui des Arbres hors forêts en Inde (Trees Outside Forests in India ou TOFI), soutenu par l’agence américaine pour le développement international (United States Agency for International Development ou USAID) et par l’Accélérateur d’agroforesterie et de restauration au Brésil, en partenariat avec The Nature Conservancy et Amazon.

Fort de ses 70 années d’expérience, le CIFOR-ICRAF avec ses partenaires de valeur vont de l’avant et ne cessent de découvrir de nouvelles façons d’exploiter le pouvoir transformateur des forêts, des arbres et de l’agroforesterie pour un avenir plus résilient.

Figurent ainsi des recherches sur l’utilisation durable des forêts et des arbres, l’agroforesterie, la restauration des paysages, le changement climatique, les ressources génétiques forestières, les chaînes de valeur, la déforestation, les systèmes alimentaires, la question du genre, les régimes fonciers et les droits de propriété [Afrique, Asie, Amérique latine, Pérou, Brésil, Burkina Faso, République démocratique du Congo (RDC), Éthiopie, Serbie, Inde, Indonésie, Vietnam, Papouasie-Nouvelle Guinée].

Pour en savoir plus: cifor-icraf.org/annualreport2021


Download:

    Publisher

    CIFOR-ICRAF

    Publication year

    2022

    Authors

    CIFOR-ICRAF

Related publications

Get the CIFOR latest news