Plan d’action participatif pour une gestion inclusive des parcs à karité dans la commune de Sapouy

Export citation

L’exploitation des produits forestiers non ligneux dont le karité (Vitellaria paradoxa) compte parmi les stratégies de résilience des populations rurales burkinabè. Le beurre de karité, un produit fortement associé aux femmes rurales, qui collectent et transforment les amandes de karité en beurre végétal, est aujourd’hui un produit à haute valeur ajoutée. Cependant, une très forte pression s’exerce sur la ressource, entrainant ainsi sa dégradation et affectant les moyens de subsistance de nombreux ménages.
La présente recherche vise à identifier et à évaluer les principaux facteurs qui contribuent au maintien et à l’amélioration de la gestion de l’espèce dans les parcs agroforestiers des provinces de la Sissili et du Ziro, incluant le Chantier d’aménagement forestier (CAF) de Sapouy-Biéha. Elle vise à comprendre l’évolution des parcs à karité et les facteurs qui influencent l’utilisation des terres et les décisions prises par les communautés par rapport à la gestion de la ressource arborée. Il s’agit d’accompagner les communautés dans un processus de réflexion collective qui puisse résulter en une gestion plus équitable de leurs ressources naturelles et particulièrement du karité.
Développé de façon participative et inclusive, le plan d’actions qui en résulte comporte des suggestions institutionnelles, techniques, politiques, économiques et sociales pour améliorer la gestion des arbres à karité dans les forêts gérées par les communautés. Il permet aux acteurs impliqués dans la gestion des parcs à karité de planifier des activités et de préciser les rôles et responsabilité pour l’ensemble des parties prenantes, assortis des périodes de mise en œuvre.
Download:

Related publications

Get the CIFOR latest news