La prise en compte du droit foncier et de la gouvernance dans l‘évaluation des opportunités de restauration des paysages forestiers

Export citation

Messages clés

  • De nombreux pays ont adopté la méthodologie d'évaluation des opportunités de restauration des paysages forestiers (MEOR) dans le but d'orienter le développement de stratégies nationales et infranationales.
  • Cette étude analyse les rapports MEOR de huit pays afin de déterminer le degré de prise en compte des régimes fonciers et des questions connexes de gouvernance.
  • Si tous les rapports relèvent que l'absence de droits ou peu de droits freinent les efforts de mise à l'echelle de la restauration des paysages forestiers (RPF) à plus grande échelle, aucun n'apporte de description précise sur les droits et responsabilités qui incombent aux personnes ou aux communautés en ce qui concerne les arbres, les forêts ou les terres, en vertu du droit écrit ou coutumier.
  • Nous proposons un cadre d'actualisation des droits, sous la forme d'un diagnostic, afin de poser des bases solides permettant de repérer les réformes politiques nécessaires pour résoudre les problèmes de droits qui entravent la mise en oeuvre de la RPF.
  • Les initiatives RPF étayées par une évaluation approfondie des droits fonciers contribueront à la réalisation de leur double objectif de regagner la fonctionnalité écologique d'une part et d'améliorer le bien-être humain d'autre part.

Download:

DOI:
https://doi.org/10.17528/cifor/007154
Altmetric score:
Dimensions Citation Count:

Related publications

Get the CIFOR latest news