Les PFNL participent à la création de revenus pour les ménages pauvres

Export citation

Comme cela a été évoqué au chapitre 2, les produits forestiers non ligneux (PFNL) jouent un rôle capital dans la vie des populations d'Afrique centrale. Ils contribuent aux revenus des populations et procurent de nombreux emplois aux hommes et aux femmes, tant dans les zones rurales que dans les villes. De nombreuses études montrent que, dans les pays dont l'indice de développement humain15 oscille entre 0,361 et 0,703, les populations vivant autour des forêts tirent entre 60 et 80 pour cent de leurs revenus des ressources naturelles (Ndoye et al., 1997; Awono et al., 2009). La part des PFNL dans les revenus annuels des ménages s'élève à 40 pour cent en moyenne. Le niveau de ces revenus varie en fonction des régions, des marchés, des produits concernés et de leur saisonnalité (Awono et al., 2009). Au plan mondial, cette contribution se situe autour de 25 pour cent (Angelsen et Babigumira, 2010). Dans la plupart des cas, les populations les plus pauvres dominent la collecte et la commercialisation des PFNL au niveau local. Elles s'appuient en permanence sur les ressources forestières pour se soigner, se nourrir, obtenir des revenus, construire des habitations et célébrer leurs rituels (Eyog et al., 2006).
Download:
    Source

    . Vivre et se nourrir de la forêt en Afrique centrale

    Publisher

    Food and Agriculture Organization on the United Nations (FAO)

    Publication year

    2016

    ISSN

    1020-9727

    ISBN

    978-92-5-209489-0

    Authors

    Ingram, V.; Awono, A.; Schure, J.

    Topic

Related publications

Get the CIFOR latest news