Intégrer adaptation et atténuation - Climate Change and Forests in the Congo Basin (COBAM)

Intégrer adaptation et atténuation

Quelles sont les principales raisons pour considérer à la fois l’adaptation et l’atténuation dans des projets forestiers ?

L’atténuation a besoin de l’adaptation. Un projet REDD+ a plus de chances d’être durable et son carbone d’être permanent s’il met en œuvre des mesures d’adaptation pour les communautés locales et les écosystèmes. Intégrer l’adaptation peut aussi augmenter la légitimité locale du projet, car l’adaptation met l’accent sur les besoins locaux (Locatelliet al. 2011).

L’adaptation a besoin de l’atténuation. Un projet d’adaptation qui contribue à l’atténuation peut bénéficier de financements carbone et de renforcement de capacités par le biais d’instruments internationaux comme REDD+. Des bailleurs de fonds pour l’adaptation peuvent avoir une préférence pour des projets avec des bénéfices globaux, comme l’atténuation, en plus des bénéfices locaux pour l’adaptation.

Qu’est ce qui peut faciliter l’intégration de l’adaptation et l’atténuation ?
Plusieurs facteurs peuvent faciliter l’intégration de l’adaptation et l’atténuation (Locatelli et al. 2011):

  • Les politiques nationales. Par exemple, les autorités nationales peuvent approuver les projets d’atténuation seulement s’ils intègrent l’adaptation.
  • Les politiques internationales. Jusqu’à maintenant, l’adaptation et l’atténuation ont été traitées séparément, même si certains pays ont demandé que “les mesures adaptation soient développées en considérant […] les synergies entre adaptation and atténuation, et pour lesquelles les options REDD+ sont particulièrement pertinentes” (CNUCC 2009).
  • Des standards. Par exemple, les standards CCB (Climate Community Biodiversity), qui évaluent les impacts de projets d’atténuation, prennent en compte de façon explicite des critères d’adaptation (CCBA 2008).
  • La création de connaissances, la communication et le renforcement de capacités. Les acteurs de l’adaptation et l’atténuation forment des communautés séparées. Il est nécessaire d’informer les acteurs de l’atténuation à propos de l’adaptation, et vice-versa, ainsi que de renforcer leurs capacités sur des méthodes et des outils appropriés. Il y aussi un besoin pour plus de recherche : des méthodes, des outils et des données doivent être produits, par exemple sur le rôle des écosystèmes dans l’adaptation de la société ou sur les impacts de projets REDD+ sur les communautés locales et leur capacité adaptative.

Télécharger le document de contexte

Références


Top