MLA

Multidisciplinary Lanscape Assessment

 

Quelques Résultats et Expériences

MOZAMBIQUE

Les produits contribuant le plus aux valeurs des unités de paysage dans le parc National de Gorongosa étaient l'eau, la terre pour l'agriculture et les maisons, les matériaux de construction (incluant les poteaux, les fibres, la chaume d'herbes et de roseaux), le bois de feu, les matériaux ménagers et d'artisanat et divers aliments sauvages.

Les villageois collectaient ou utilisaient des ressources sur des zones d'environ 300 km2 pour un village de 40 à 100 foyers.

Les leçons importantes ayant émergé de l'analyse des facteurs gouvernant l'évaluation locale des fonctions du paysage incluaient les suivantes :

Les paysages villageois sont appréciés pour les ensembles de biens et services environnementaux que les gens dérivent de chaque emplacement dans le paysage.

  • En termes de prédiction de la valeur d'un emplacement donné, la somme, pondérée par les préférences, des stocks de ressources dans un site donné, donnait une bonne idée des valeurs que la population locale assignait à ce site. Ni la distance, ni des réglementations ou institutions locales traditionnelles ne jouaient un rôle significatif dans la détermination de la valeur d'un emplacement.

  • Des réglementations strictement appliquées, telles que celles prévalant dans une partie du PNG et pour certaines ressources, excluaient effectivement des utilisateurs et donc réduisaient fortement la valeur assignée à l'emplacement concerné.

  • La valeur assignée à un site donné était complètement déterminée par des stocks de bénéfices tangibles. Les services environnementaux non visibles, par exemple, n'étaient pas identifiés comme des bénéfices et n'ont donc pas contribué aux valeurs assignées lors de cette étude. 

  • La confrontation des modèles de Muaredzi et Nhanchururu avec les données de terrain respectives suggèrent une confiance raisonnable dans ces modèles.

Modèle spatial de la valeur du paysage pour l’un des villages étudiés

Vue tridimensionnelle de la zone du village de Mauredzi à partir du sud-ouest. L’axe z est agrandi 10 fois pour accentuer la variation spatiale dans la valeur du paysage prédite. La coloration du paysage représente le B/C (ou la valeur) prédit(e) du paysage pour les communautés locales. Les unités de paysage à la plus grande valeur sont celles en blanc et or (le pic au centre de l’image). Ensuite, les zones bleu clair à plus foncé, puis rouge à rouge foncé, reflètent une valeur décroissante du paysage. Les routes et pistes principales sont marquées par de fines lignes rouges et les foyers du village en bleu clair. La trace bleue de la rivière Urema est évidente dans le coin en bas à gauche et la rivière Muredzi traverse de droite (Est) à gauche (Ouest) juste au premier plan par rapport à la zone du village. Les deux taches bleu clair à l’est du village (le long de la route principale vers Muanza) sont des parcelles de forêt sèche ayant une très grande valeur pour la communauté.

Se référer à "Assessment of the value of woodland landscape function to local communities in Gorongosa and Muanza districts, Sofala province, Mozambique" pour plus de détails.

Une description plus concise se trouve au http://www.ecologyandsociety.org/vol9/iss4/art1/inline.html.

Carte de la végétation de Muaredzi

La superposition des évaluations communautaires et de biodiversité produit de meilleurs résultats pour Muaredzi que pour Nhanchururu, car les unités de végétation du premier correspondaient beaucoup mieux avec les unités cartographiées par le CRUAT.

La superposition a permis une analyse des menaces pour les unités de paysage appréciées: par exemple les types de forêt ayant reçu la plus grande valeur de conservation qui ont également été classés par le CRUAT comme ayant une valeur importante aussi bien lors des exercices initiaux que lors des évaluations de terrain qui ont suivi. C'est ici que les conflits les plus importants peuvent être attendus entre des utilisations concurrentes pour la conservation d'un coté et pour les usages multiples par la communauté de Muaredzi de l'autre, et donc que devrait logiquement se concentrer tout effort de conservation local.

retour en haut