Les peuplements d’Okoumés au Gabon: leur dynamique et croissance en zone côtiere.

Les peuplements d’Okoumés au Gabon: leur dynamique et croissance en zone côtiere.

La mesure et le suivi annuel, entre 1987 et 1994, de 34 parcelles d’âge connu (représentant 22 ha et près de 14 000 arbes) établies dans des peuplements d’Okoumés de la zone côtière du Gabon permet de préciser la dynamique de ces formations végétales pauci spécifiques. Ces peuplements sont issus de colonisation à des vitesses variables de savanes ou de défrichements culturaux en l’absence de feux. Leur composition floristique varie avec l’âge mais toutes présentent un fonds floristique commun d’une dizaine d’espèces qui constitute plus de 90% des individus recensés. La surface terrière augmente et la densité diminue avec l’âge pour se stabiliser autour de valeurs «limites» vers 40-45 ans. La mortalité, très forte dans les jeunes parcelles, diminue avec l’âge. Elle affecte essentiellement lestiges de faible diamètre appartenent à l’étage dominé. La mort de dominants âgés constitue un phénomène rare (1% des morts et 0,006% de l’ensemble des tiges) méme pour des parcelles âgées de 60 ans. Les mesures d’accroissement en circonférence et surface et surface terrière montrent que l’essentiel de la croissance est le fait du peuplement d’Okoumés dominants. En fonction des valeurs de croissance obtenues, il faut environ 75 ans pour produire un Okoumé « moyen » exploitable de 70 cm de diamètre dans les conditions d’Oyane. Les résultats sont comparés avec ceux obtenus dans des formations végétales similaries dans le centre du Gabon par le project ECOFAC.

Authors: Nasi, R.

Geographic: Gabon

Publication Year: 1997

ISSN: 0006-579X

Source: Bois et Forets des Tropiques (251): 5-26


Export Citation

Related viewing

Top