Moins de lois, plus de communication, de collaboration et de moyens

CAMBRIDGE, Royaume-Uni – Des institutions gouvernementales faibles freinent souvent les conventions et les traités internationaux sur les ressources forestières, selon un expert. Intervenant clé de la récente conférence Biodiversité, Développement durable et Loi à Cambridge, le scientifique du Centre de recherche forestière internationale (CIFOR) Andrew Wardell a émis une mise en garde sur les Accords environnementaux multilatéraux... Read more

This article was originally posted on Forests News. Click here to read the full article.
Top